si vous ne visualisez pas cette page cliquez ici


fleche

  • Le médicament vétérinaire est un produit actif, sous contrôle, prescrit par un vétérinaire et délivré soit par un vétérinaire, soit par un pharmacien.
  • Les médicaments contrefaits échappent à tout contrôle et, par conséquent, peuvent être risqués pour la santé des animaux. En effet, le risque des médicaments contrefaits dépasse le seul manque d’efficacité, faute de principe actif, absent ou incorporé à trop faible dose. Ils contiennent parfois des substances toxiques ou sans garantie de stabilité, responsables d’effets indésirables inattendus pouvant être graves.
  • En France et plus globalement en Europe, le trafic de contrefaçons se limite aux achats sur Internet, à partir de sites illégaux et étrangers.
  • La meilleure manière de s’en prémunir est de rechercher l’adresse physique du site et se méfier des produits à prix étonnamment bas !
  • La vente de médicaments sur prescription sur Internet n’est pas autorisée en France2.

fleche

  • Les médicaments en vente sur Internet peuvent être des produits contrefaits. Certains sont des copies de médicaments qui n’ont pas été autorisés en France par les autorités de santé car :
      - ils n’ont pas fait la preuve que le bénéfice qu’ils apportent est supérieur aux risques qu’ils génèrent,
      - ils ne respectent pas les critères de qualité qui garantissent leur efficacité et leur innocuité.
  • Plus de 50 % des médicaments vendus sur des sites illégaux sont des contrefaçons1.
  • Les ventes mondiales de médicaments contrefaits auraient progressé de 90 % en cinq ans1.
  • Acheter un médicament antiulcéreux sur Internet, c’est se priver de l’avis de votre vétérinaire et prendre un risque pour la santé de votre équidé !

fleche

  • Article L.5442-10 du code de la Santé Publique : Rédiger une ordonnance sans examen clinique ou hors du cadre du bilan sanitaire et du protocole de soins est passible de 2 ans de prison et de 150 000 € d’amende.
  • Articles L.5143-2,L.242-3,L.5143-5 et L.5141-5 du code de la Santé Publique : Un médicament ne peut être dispensé que directement par des professionnels connaissant votre animal et qui seront alors à même de vous conseiller.

Les ulcères

L’ulcération gastrique est un phénomène courant qui affecte toutes les races de chevaux, à tout âge. Les chevaux de course sont les plus touchés (près de 100 % des chevaux à l’entraînement), suivi des chevaux de sport (jusqu’à 70 % d’entre eux).


fleche

Le cheval est un animal extrêmement sensible à son environnement, d’autant plus en période de concours, où il voit ses habitudes modifiés.
Dans ces situations exceptionnelles, comme au quotidien, certains facteurs favorisent le développement d’ulcères gastriques :
carreAlimentation
carreEntraînement
carreStress, physique et psychique
carreTransport
carreCertains médicaments gatrotoxiques

fleche

Il est important de veiller au bien-être de votre cheval :
carreSavoir observer son cheval et repérer ses changements de comportement
carreAlterner travail raisonné, repos et détente
carreLimiter le stress associé au transport

La prévention médicale est un moyen efficace d’éviter l’apparition des ulcères.

Il existe un médicament antiulcéreux, spécialement adapté à la physiologie gastrique des chevaux, qui prévient l’apparition des ulcères et les traite, contribuant ainsi à maintenir votre cheval au mieux de sa forme.



Le vétérinaire est votre meilleur allié
en ce qui concerne la santé de votre cheval.
Demandez-lui conseil.

fleche

video      video      video

1- Bulletin de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La menace croissante des médicaments contrefaits. 2010. 88: 247–248
2- Articles L.5143-2, L.5143-5 et L.5141-5 du code de la Santé Publique. Article L.242-3 du code Rural et de la Pêche Maritime.

©Thinkstock